On en aura mis du temps cette année à faire entrer l'esprit de Noel. La douceur quasi printanière de l'air, le démarrage de l'Avent au mois de novembre, les déjeuners encore dehors ... pour un peu, on aurait ressorti le barbecue.

Et puis, comme il sait si bien le faire, l'hiver est arrivé rapidement. Il a su nous rappeler que décembre lui appartient pleinement et que ce n'est qu'un caprice du calendrier qui donne ses 21 premiers jours à l'automne. Décembre est un sujet du roi Hiver.

Alors peu à peu, par petites touches, nous avons fait place aux 24 jours d'attente. Les petits sachets bien remplis sont installés et leurs merveilles se découvrent au jour le jour. Les 4 bougies, celle du Pardon, celle de la Foi, celle de la Joie et celle de l'Enseignement des Prophètes, se sont nichées dans la verdure, le rouge et l'or. Une autre couronne tressée à 4 mains est venue s'installer au dessus de la porte. Et surtout, la Sainte Famille a trouvé une place d'honneur dans notre salon (le petit Jésus est déjà là parce qu'on l'aime de trop). Bientôt, ce soir sans doute, le majestueux sapin fera son entrée.

J'ai réalisé cette année que c'est ce mélange que j'aime tant. Ces rites paiens qui viennent se greffer sur une tradition chrétienne. Ce mystère de la naissance et cette magie de Noel. Le recueillement et les doux plaisirs. Les effluves des gâteaux qui se mêlent à l'encens d'église. Ce mélange est comme une tolérance de ceux qui croient et de ceux qui ne croient pas les uns vis à vis des autres. Combien de familles non croyantes installent tout de même la crêche ? Combien de familles croyantes ont un petit Père Noel de sortie ? Un peu comme si tout le monde se disait que la naissance d'un enfant qu'on en fasse son Sauveur ou pas est une fête en tout cas.

 

noel1

noel2

noel4

noel5

noel3

noel7

noel6

noel8

noel9